Belgique | Colruyt ferme Collishop

L’une des plus anciennes boutiques en ligne du pays

Colruyt ferme sa boutique en ligne de produits non alimentaires Collishop. La concurrence des mastodontes comme bol.com et Amazon était devenue trop importante. Il n’y a pas de conséquences pour l’emploi. Les 150 employés continuent de travailler au sein du groupe Colruyt.

Colruyt lui-même déclare que sa « boutique en ligne non alimentaire » Collishop est l’une des plus grandes boutiques en ligne belges, mais qu’il la ferme parce que dans le paysage concurrentiel actuel, « la spécialisation est nécessaire dans la vente en ligne non alimentaire ».

Dieter Struye de Colruyt : « Nous avons un certain nombre de catégories que nous gérions dans le passé, mais maintenant nous faisons des choix conscients. Collishop avait un fort concurrent dans le segment des ventes en ligne de produits non alimentaires à la plateforme internationale Amazon et au mastodonte néerlandais bol.com, qui fait partie d’Ahold Delhaize.

Collishop existait depuis 1983, mais devait encore se mesurer à l’échelle de concurrents plus jeunes, Amazon et bol.com. En outre, Collishop n’est jamais vraiment devenu un nom, explique l’experte en marketing Els Bruegelmans de la KU Leuven : « Ils ont peut-être manqué une occasion quelque part au début de faire connaître leur nom. Si vous demandez maintenant dans la rue : connaissez-vous Collishop, alors un plus petit groupe de personnes dira oui, comparé à : connaissez-vous bol.com ou Amazon ».

Les 150 employés de Collishop peuvent continuer à travailler

Cette décision n’affecte pas les activités en ligne de Dreamland, Dreambaby, MyUnderwear24 et Fiets ! M. Colruyt affirme qu’il continuera à investir dans ces activités.

Une bonne stratégie, selon Els Breugelmans, car c’est là qu’ils sont connus : « Dreamland est quelque chose que les gens connaissent très bien, ils savent aussi ce qu’il représente : des jouets. C’est donc une bonne stratégie que de commencer à jouer sur certains créneaux ».

La fermeture de Collishop n’a pas non plus d’impact sur l’emploi, rapporte M. Colruyt. Les 150 employés continuent de travailler au sein du groupe Colruyt. Et les points de collecte Collishop dans les magasins continueront également d’exister. Il sera toujours possible de collecter des produits de Dreamland et de Dreambaby, entre autres.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire